Pierre HEYMAN (1908-1982)

 

[Pierre Heyman, de nationalité suédoise, est né en 1908 à Paris où son père était un commerçant plus intéressé par la littérature que par le négoce. Pierre Heyman fait ses études de peinture en 1926-1927, principalement à l'atelier d'André Lhote. A la suite du krach de 1929, M. Heyman vient s'installer avec son fils Pierre à Tahiti en juillet 1934. Il achète une vallée dans le district de Papara et tente d'y faire de l'élevage de bétail et différentes cultures. Le père et le fils sont « internés » au début de la Seconde Guerre mondiale, d'abord à Papeete puis à Bora Bora jusqu'à l'arrivée des troupes américaines dans cette île. Après la mort de son père, en 1947, Pierre Heyman s'installe à Pirae et continue d'y faire de la peinture. Papeete verra une seule exposition de lui avec 100 gouaches à l'Hôtel Les Tropiques en 1955. Il expose à Göteborg en 1956.

Très exigeant pour son art et à la recherche inquiète d'une perfection qu'il juge très rarement atteinte, Heyman, qui peint «juste et sincère», est un artiste «peu productif». On lui doit également des travaux sur nacre d'une ligne très pure, ainsi que des camées d'une grande justesse d'expression. La résidence du gouverneur possédait une toile de lui, «La pirogue brisée».

Il a décoré la petite église catholique de la baie de Cook de Moorea d'une "Fuite en Egypte" tahitienne qui ennoblit cet édifice et a fait le sujet d'un timbre en 1971. On lui doit également la décoration des portes de l'église de Taravao et une statue de sainte Anne qui orne la façade de la chapelle catholique de Papenoo. Il a exécuté quelques gravures sur bois et illustré des livres d'enfants écrits en suédois par son ami Bengt Danielsson, "Villervalle dans les Mers du Sud" et "Aventures de Villervalle en Australie", lesquels ont été traduits dans différentes langues. On retrouve sa signature sous de nombreux dessins ou il silhouette des scènes de la vie tahitienne d'une encre pleine d'humour. Une grande fresque de lui qui se trouvait à l'aéroport de Tahiti - Faa'a a été détruite dans l'indifférence lors de travaux de rénovations vers 1990.

En 1969 toutes ses toiles, représentant plus de 10 années de travail, furent détruites lors de l'incendie du Fare Tony alors qu'il exposait dans la galerie Matamua...]

[L'incendie ainsi qu'une productivité assez maigre explique la raison pour laquelle les toiles, aquarelles et croquis de Pierre Heyman sont devenues très, très rares à Tahiti ou ailleurs.] Alex W. du Prel, Tahiti Pacifique Magazine n°135 http://archives.tahiti-pacifique.com/Articles.divers/Heymann/heymann-fr.html

"Elle avait de longs cheveux, brillants et noirs et, comme les autres, elle ornait sa tête d'une couronne de belles fougères ;

pas pour la coquetterie mais comme protection du soleil." P. Heyman

Réf 996
Vahine avec couronne et paréo rouge
Signé et situé en haut à droite P. HEYMAN Tahiti 1969
Huile sur toile
60 x 42 cm / 82 x 64 cm
1 250 000 XPF
Show More
Réf 438
Vahine et couronne
Signé et situé en haut à droite P. Heyman Tahiti
Huile sur toile 1967
87 x 70 cm
1 100 000 XPF - 9220 €
Show More
Réf 778
Vahine
Gouache sur papier
Signé, situé et daté en bas à droite P. HEYMAN Tahiti 56
32 x 34 cm hors cadre
Tableau basé à Paris
1 200 000 XPF
Show More
Réf 779
Tahitiennes et Centaure
Encre sur papier
47 x 63 cm avec marie-louise d'origine
Présente jaunissement et tâches d'insectes
100 000 XPF - 838 €
Réf 779
Détail
Réf 779
Tampon Fonds Peter Heyman
Show More

S'inscrire à la newsletter

ART OCEANIEN - 98718 PUNAAUIA - TAHITI - POLYNESIE FRANCAISE - Tél : (+689) 87 29 18 77

Réf 779

Détail